Pour les gérants de caisses de pension, l’effondrement du marché est arrivé l’an dernier comme la foudre dans un ciel bleu. Avec la pandémie de Covid-19, les confinements dans le monde entier ont provoqué sur les bourses un court-circuit qui a fait fondre les fortunes des institutions de prévoyance. Peu après, la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle a enregistré nettement plus de sous-couvertures parmi les caisses de pension. Mais pour peu de temps seulement. Les marchés se sont rapidement rassérénés. Reste que ces violentes fluctuations ont montré combien une stratégie résistante aux crises est essentielle pour les gérants des capitaux vieillesse. 

Pendant la pandémie, l’expert Tobias Wolf, de Mercer Suisse, a observé que beaucoup de caisses de pension sont restées sans réaction des mois durant et ont laissé passer des opportunités qu’offrait le marché. Son constat : « En des temps de volatilité élevée et de vulnérabilité aux crises, les caisses de pension ont besoin d’une solide gouvernance et d’une gestion des risques fonctionnelle. »