1. Home
  2. Unternehmen
  3. Fixation ne rime pas toujours avec sécurité

Emballage et fixation du chargement
Fixation ne rime pas toujours avec sécurité

Chargement et déchargement sur la rampe chez Dachser

Sécurité en matière d'emballage et de fixation du chargement passée au crible.

Von Dachser
am 16.04.2013

Des défauts dans la fixation du chargement et dans l'emballage des marchandises peuvent conduire à des accidents graves et avoir de lourdes conséquences pour les personnes et l'environnement. Avec la participation d'experts de la branche, Dachser Suisse s'est distinguée dans différents tests pratiques: il faut agir! Des conseils simples et pourtant efficaces garantissent la sécurité au cours du transport.

Les chiffres portant sur la sécurité des transports parlent d'eux-mêmes. D'après une étude de la police du canton de Bâle-Ville, plus de la moitié des camions ne disposent d'aucune fixation de chargement – ou d'une fixation insuffisante. Une fixation de chargement et un emballage de transport efficace sont importants et cependant souvent sous-estimés, alors qu'une grande partie des dommages au véhicule ou dus au transport pourraient être évités par des précautions appropriées. Des experts en sécurité, comme Mark Steinhauer, conseiller en sécurité au sein du cabinet de conseil SafeConsult, le confirment également: « 20 à 25 % des accidents de poids-lourds sont dus à ce type de défauts. »

Un investissement en temps qui s'avère payant
Rudolf Sander voit également une grande nécessité d'action. Cet expert et ingénieur de vérification au sein de DEKRA, organisation internationale d'experts de premier plan, engage les affréteurs et les chauffeurs dans cette voie: « Un emballage et une livraison convenables entraînent bien sûr des surcoûts et un investissement en temps supplémentaire. Mais à long terme, ces mesures portent leurs fruits, car la responsabilité des deux parties est engagée à part égale pour les dommages consécutifs à une fixation non conforme du chargement. »

Même lorsqu'une attention toute particulière est portée à la fixation du chargement, de simples petites erreurs peuvent augmenter le risque de dommages et coûter très cher. Par exemple, un moyen de fixation mal positionné suffit pour endommager les colis. Une attention particulière doit être portée lors du transport, stockage et transfert de substances dangereuses. « Si vous voyagez avec une cargaison mal fixée, voire pas fixée du tout, vous vous mettez en danger vous-même et vous mettez en grand danger les autres usagers de la route. Ces accidents entraînent des frais supplémentaires et nuisent à la réputation des transporteurs », explique Rudolf Sander.

Conséquences possibles dans le test en direct
Quels sont ces dangers concrètement? Comment garantir un transport sans incident? Lors d'une démonstration en direct avec un poids-lourd, Rudolf Sander a mis en évidence les réponses, et de manière impressionnante, pour Dachser Suisse.
C’est avec huit chargements emballés de manière différente que l'ingénieur DEKRA a testé un virage et un freinage brutal à une allure de 35 à 40 km/h. Dans la première série, des jerrycans remplis d'eau ont fait office d'objets tests. Deux d'entre eux ont été attachés l'un à côté de l'autre sur une palette avec quatre couches de film plastique. L'expérience a été répétée avec 10, 14 et 24 jerrycans. Aucun chargement n'a pu franchir le virage malgré le poids croissant. Les résultats de ces expériences montrent donc que même le plus petit freinage ou le moindre évitement libèrent des forces puissantes. La deuxième expérience avec deux tonneaux plastique de 200 litres a également échoué: au cours de ce test en direct, aucun des deux essais n'a convaincu: ni avec un chargement emballé dans quatre couches de plastique, ni avec un double cerclage vertical. Seule la troisième et dernière expérience, avec deux fûts en acier de 200 litres cerclés deux fois à la verticale, a su illustrer la sécurité apportée par un conditionnement spécifique. Même la manœuvre de freinage a été couronnée de succès grâce à la pose d’une plaque de fixation rectangulaire sur les deux fûts et d’un quadruple cerclage à la verticale.

Des astuces simples mais très efficaces
En calculant un peu, les dangers peuvent être écartés facilement: pour vérifier si le convoi peut supporter des charges lourdes pendant le transport, il est notamment recommandé de réaliser des tests de renversement avant le chargement à bord. Pour la protection contre l'accélération transversale, le chargement ne doit pas glisser à un angle d'inclinaison de plus de 27 degrés. Pour protéger contre l'accélération longitudinale, le chargement doit supporter un angle d'inclinaison de moins de 39 degrés.
Les exemples suivants montrent les erreurs les plus courantes et les solutions concrètes proposées par Rudolf Sander.


Essai réel de renversement sur le site Dachser à Regensdorf


Des fûts en acier de 200 litres cerclés deux fois à la verticale présentent un emballage sûr

Les erreurs d'emballage les plus fréquentes dans la pratique

Astuce 1: Polyester (PET)

Par principe, il faut renoncer aux bandes métalliques ci-dessus. Le ruban d'emballage en PET est beaucoup plus adapté. Il est aussi résistant que des bandes d'acier, mais plus élastique et donc adapté à l'emballage des marchandises qui changent de circonférence en fonction de la chaleur ou des vibrations. Après la mise sous tension, le PET retrouve sa forme initiale. Grâce à son élasticité, le ruban PET n'endommage pas les bords du produit conditionné.

Astuce 2: Permettre un frottement

Si le chargement est beaucoup plus petit que la palette, comme sur l'illustration ci-dessus, le film plastique risque de se déchirer. Dans ce cas, il est recommandé d'utiliser un cerclage en PET pour apporter une fixation supplémentaire.

Il faut par principe veiller à ce qu'il y ait un frottement entre la cargaison et la palette. En cas de frottement faible, comme c’est le cas, par exemple, avec du plastique ou du métal sur une palette en bois, une sécurité plus élevée est nécessaire. Une possibilité serait de poser à la base un carton gaufré sur la palette en bois, ou de fixer le chargement avec coins plastique arrondis pour l’empêcher de glisser.

Astuce 3: Chargements arrondis



En cas de chargements arrondis, comme des fûts, les bandes d'emballage peuvent glisser. Il est recommandé d'utiliser une couche carrée (panneau de particules ou carton gaufré), afin de serrer les bandes le plus verticalement possible.


 

Anzeige