Le PLR est le parti qui entretient la relation la plus étroite – en chiffres – avec l’industrie de l’assurance. Ils sont seize parlementaires à avoir des liens avec elle. Au PDC, ils sont douze. Si on y ajoute les deux représentants du PBD, le nouveau parti du Centre dénombre quatorze parlementaires détenant des mandats pour des assurances. A l’UDC, ils sont neuf entre Conseil national et Conseil des Etats, au PS et chez les Vert’libéraux trois chacun.

Quatorze élus représentent des compagnies d’assurances au Parlement : cinq conseillers aux Etats et neuf conseillers nationaux (voir la liste). C’est La Mobilière, organisée en coopérative avec siège à Berne, qui entretient les contacts les plus étroits : trois parlementaires sont engagés auprès d’elle en tant que délégués. Un quatrième, Thomas Rechsteiner (PDC/AI), est agent général de La Mobilière à Appenzell.