Comment te décrirais-tu ?

Derya Köse : Je suis une personne dynamique et de nature très positive. L’honnêteté, l’intégrité et la persévérance font partie de mes principales valeurs.

Quel est le rôle, la mission et les responsabilités du président de l’association ? 

Être présidente de l’association c’est avant tout beaucoup de travail bénévole et d’implication personnelle. Ce rôle consiste notamment à représenter la section Genève dans le Comité Central à agir en tant que contributrice de nouvelles idées dans un objectif d’amélioration continue de l’association. 

Auch interessant
 
 
 
 
 
 

Le président de l’association joue un rôle central, il incarne et représente l’association tout en étant chargé de plusieurs missions : il assure la tenue des réunions et anime les débats, motive les bénévoles lors des actions menées par l’association, recherche des financements pour réaliser les objectifs de développement et de formation (ex: des sponsors, événements) et veille à la bonne marche de la structure associative. Il doit également veiller à l’application des décisions prises par le Comité de Direction ou par l’Assemblée générale. Enfin, le président représente l’association et agit en justice pour défendre les intérêts de celle-ci.

Quel est ton parcours au sein de l’association ?

J'ai commencé à m'investir auprès de l’ASDA début 2017 en tant que bénévole. Très rapidement, j’ai eu le privilège de rejoindre le Comité de Direction en mai 2017, jusqu’en 2021.  

Puis, mon prédécesseur Michel Rendu qui a présidé l’ASDA Genève durant plusieurs années, a souhaité mettre un terme à son mandat et l’association a eu besoin d'un nouveau président pour le mois de septembre 2021. La formation ayant toujours été un élément central pour moi, je n’ai donc pas hésité à déposer ma candidature et je suis très fière d’avoir été élue en tant que nouvelle présidente. 

A l’âge de 31 ans, tu as décidé de poser ta candidature. Quelles sont tes motivations ? 

J’ai débuté ma carrière dans le domaine des assurances à l’âge de 17 ans et n’ai jamais cessé de développer mes connaissances professionnelles dans ce secteur passionnant. Au sein de l’association, mes motivations principales sont la transmission et le partage des compétences de chacun de nos membres. 

L’association a déjà une base très solide grâce au travail réalisé par Michel Rendu. La composition du comité de Direction qui est constitué de gens très compétents et motivés m’a aussi beaucoup aidé dans mon choix. En regardant vers l’avenir, l’un de mes plus grands souhaits est de continuer de développer l’ASDA à la lumière des nombreuses évolutions impactant notre secteur, par exemple en l’adaptant à la    révolution numérique. Ceci sera rendu possible en continuant d’intégrer au sein de l’association les nouvelles générations de diplômés.

De plus, jamais une femme n’a été élue présidente de l’ASDA Genève et je suis très fière d’être la première présidente de la section genevoise.

Quelles sont les formations que tu as suivies ?

J’ai étudié l’anglais en business school à New York, puis à mon retour j’ai obtenu mon AFA et j’ai suivi les cours IAF. Par la suite, j’ai décidé de continuer mes études professionnelles et j’ai acquis mon titre de Spécialiste en assurances privées avec brevet fédéral. 

Ultérieurement, la formation étant un élément clé à mes yeux, j’ai obtenu le diplôme de formatrice pour les apprenti(e)s et je suis également experte dans le cadre des examens finaux pour les apprenti(e)s. Pour terminer, parmi les nombreux projets que j’ai en tête se trouve également l’obtention du diplôme d’économiste d’assurance (ESA). 

Quel rêve dans la vie aimerais-tu réaliser un jour ?

Faire le tour du monde. Passionnée par la vie, j’adorerais avoir l’occasion de faire le tour de notre belle planète ; rencontrer des gens de cultures très différentes et découvrir leurs valeurs, leur spiritualité ou simplement leur façon de vivre. Chaque pays, chaque culture participe à l’immense richesse de ce monde.                                                                                                                                                                                                                 

Quel est ton plus bel accomplissement personnel et professionnel ?

Mon plus bel accomplissement a été de créer ma propre société (et de voir la fierté dans les yeux de mes parents).

A quoi ressemble une journée de travail type et sur quels projets travailles-tu actuellement ? 

Je suis Account Manager Suisse Romande au sein de la Baloise. Ce rôle est très varié et englobe diverses activités (nombreuses interactions avec nos courtiers, nos clients , meetings, formations…) tout en faisant appel à mes compétences techniques mais aussi relationnelles. En parallèle de mon travail, je suis constamment à la recherche de nouveaux partenaires et sponsors qui nous soutiennent dans nos différents projets de l’ASDA.

Que contient ta liste de vœux pour ces 5 prochaines années ?

Mon vœu le plus cher est de rester en bonne santé afin de pouvoir réaliser mes nombreux objectifs privés et professionnels !

Si tu devais changer une chose à propos de ton travail, qu’est-ce que ce serait ?

Rien. J’aime mon travail et l’accomplis au quotidien avec passion.

Qu’est-ce que tu préfères dans l’industrie de l’assurance ?

L’innovation de la branche, la dimension humaine et le conseil.

Quels conseils donnerais-tu à tes collègues du comité ?

Je n’ai « malheureusement » pas de conseils à leur donner, car c’est en grande partie grâce à eux que j’ai le privilège de relever ce défi. Ne changez surtout pas. Vous êtes précieux.

Si tu pouvais être quelqu’un d’autre le temps d’une journée, qui aimerais-tu être ? 

Personne. « Soyez vous-même tous les autres sont déjà pris » O. Wilde

Comment as-tu vécu le confinement lié à la crise du COVID ? 

Plutôt bien, malgré l’interdiction de voyager. J’ai malheureusement subi trois opérations du fémur (je devais de toute façon rester « enfermée ». Ceci dit, ça tombait plutôt bien. (rires)) et j’ai profité de ces moments de répit pour (enfin) à apprendre à m’écouter.

Une année de présidence… commentaires ? 

Après une année de présidence, j’ai constaté que nous avions des membres investis, ambitieux et inspirants. Chacun d’entre eux apporte ses idées afin de développer et faire progresser notre association. Le temps consacré aux négociations avec différents établissements porte ses fruits et j’en suis totalement satisfaite. Nous continuons nos formations « Learning Lunch » très enrichissantes et je suis convaincue que nous ne sommes qu’au début d’une nouvelle phase de notre développement.